Chercher un timbre
 

Timbre de 1979

Abeille - Apis mellifica

Tous droits réservés

Dessiné et gravé par Jacques Jubert

Zoom sur le timbre
J'ai une explication de béotien, variété Vulgus Pecum, à la disparition des abeilles:
J'observe chez moi que les abeilles sont de plus en plus rares et les fourmis de plus en plus nombreuses.
Ce sont deux espèces animales extrêmement bien organisées et adaptées à une vie en collectivité et à leurs milieux. Ces deux populations ont en commun, chacune à leur façon, l'art de l'architecture et le langage, on peut à leur sujet parler d'intelligence collective, ou comme on parle d'intelligence répartie en informatique , ou encore d'intelligence en réseau neuronal.
La différence entre les fourmis et les abeilles est que ces dernières sont colonisées par l'homme qui leur prend une part importante de leur miel tout en dégradant considérablement leurs conditions de travail.
Sachant que les abeilles savent dire exactement à leur congénères où se trouve une source de nourriture (distance, angle par rapport au soleil, etc.) il n'est pas impossible qu'elles aient évolué assez rapidement devant les dangers qui les menacent et que certaine meneuses ait donné le mot d'ordre à la colonie «fuyez l'homme camarades, la liberté ou la mort !». On a bien constaté qu'elles fuient de plus en plus nombreuses, mais où ? Personne ne le sait.
Pendant ce temps les fourmis, plus indépendantes, prospèrent, jusque dans nos maisons. Au lieu de se faire coloniser il y a belle lurette qu'elles ont appris les techniques de l'élevage où le puceron est leur vache à lait.
Je ne sais pas si nous avons le monopole du coeur (dixit VGE) mais je suis certain que nous n'avons pas le monopole de l'intelligence.

J'aimerais savoir ce qu'en aurait pensé Monsieur Darwin.

Einstein et les abeilles, un relation improbable

«Si l'abeille disparaissait de la surface du globe, l'homme n'aurait plus que quatre années à vivre», signé : Albert Einstein.

De trop nombreux auteurs de livres, de sites ou blogs et même d'émissions de télévision on repris à leur compte cette pseudo-affirmation du Grand Albert histoire de teinter leurs propos d'un caractère scientifique fort.
Dans ma belle jeunesse j'ai étudié les théories de ce grand mathématicien, quand j'ai entendu ça, interloqué, j'ai vite fouillé dans la bibliographie le concernant et je n'ai rien trouvé à ce sujet, mais j'ai peut-être été oublieux, ça arrive ...
Finalement j'ai trouvé un blog consacré aux bactéries et à l'évolution qui démonte ce hoax (canular), je vous invite à le lire

Que ne faut-il faire pour tuer les rumeurs ... en attendant ce sont nos gentilles pollinisatrices que l'on tue.
 
Timbres de la Nature (minéraux, flore et faune)
 
 
Les timbres de la Haute-Savoie
 
 
Les timbres de l'année 1979
Voir les 5 timbres d'avril 1979
 
Les timbres illustrés par une photo d'origine diverse
Le Samedi 31 mars 1979
Oblitération 1er jour à Évian-les-Bains (Haute-Savoie)
Vente générale le Lundi 2 avril 1979
Retiré de la vente le Vendredi 9 novembre 1979 - Retraits de l’année 1979
Valeur faciale : 1,00 F  - Voir les tarifs au 2 avril 1979
Timbre horizontal   Taille image : 36x21,45 mm Dimensions totales 40x26 mm   Dentelure 13
Imprimé en taille douce rotative


Le timbre à date premier jour

Alerte contre la prolifération du frelon asiatique

Depuis 2005, le frelon asiatique gagne du terrain dans le Sud-Ouest : de nombreux départements sont maintenant colonisés. « En 2006, on estimait à une cinquantaine les nids présents en Gironde. En 2007 près de 700 ont été détruits en 2 mois et plus de 50 nids ont été repérés en 2008 sur la seule commune de Villenave d'Ornon ! » explique un apiculteur du Groupement de Défense Sanitaire des Abeilles (GDSA). « À terme, on court vers la catastrophe écologique et économique. » La situation devient donc préoccupante aussi bien pour la filière apicole, puisque ces frelons s'attaquent directement aux abeilles, que pour l'éco-système.

Un peu plus petit que notre frelon commun (Vespa crabo), le Vespa velutina se distingue par sa coloration sombre : il est noir à 80 %, avec un peu de cou leur orange au bout de l'abdomen. Ses nids grossissent progressivement, de la taille d'un ?uf au printemps, à celle d'un gros ballon de 60 à 80 cm de diamètre. Ce frelon est plus dangereux que le frelon européen jaune, car les piqûres sont souvent plus nombreuses (risque d'hospitalisation), et les nids se trouvent n'importe où (massif de fleurs, abri de jardin, sous les avant-toits, sommets des arbres...).

Chaque reine piégée = un nid en moins !

Pour lutter contre ce phénomène, chacun peut installer des pièges dès maintenant et ce jusqu'au 1er mai, pour supprimer les reines qui pondent les colonies durant toute cette période.

Passé le mois de mai, mieux vaut retirer les pièges qui risquent de capturer d'autres espèces.

La recette du piège... sélectif !

Coupez le tiers supérieur d'une bouteille en plastique (2 litres), retournez la partie haute et agrafez-la pour faire entonnoir. Pour permettre aux petits insectes non ciblés de s'échapper, faites des petits trous de 5 mm (pas plus), vers le haut du piège, avec un morceau de fil de fer chauffé. Versez :
•  un verre de bière brune
•  un verre de vin blanc (qui a la vertu de repousser les abeilles...)
•  un trait de sirop de cassis.

Le piège peut être suspendu à un arbre ou à un balcon au soleil, à une hauteur de 2 m environ. Renouvelez la recette dès que cela commence à sentir (en général au bout d'une semaine... en gardant quelques cadavres de frelons qui attirent leurs semblables).


Texte extrait du bulletin du Conseil Général de la Gironde


Identifier un timbre à partir de critères multiples
Vous devez choisir au moins un des 3 critères de recherche
mots-clés
Au moins un des mots   tous les mots
Dans l'ordre des
Mots entiers   partie de mots
valeur faciale          sans valeur faciale
ET   ET gamme de couleurs
Recherches de timbres selon les motifs de leur image
mots-clés
  Au moins un des mots Tous les mots  
Mots entiers partie de mots
Google

     
Ce site a été visité 30972678 fois - cette page a été visitée 4781 fois - précédente visite le 21/03/2019 à 16h 31mn
Mois de mars 2019: 1 098 634 visites cumulées des pages pour 385 507 visites du site.


Pour remonter en haut de page faire un double clic où vous voudrez...