Chercher un timbre
 

Timbre de 1984

Andre Masson «La Pythie»

Tous droits réservés

Dessiné par Odette Baillais
D´après une œuvre de Andre Masson

Zoom sur le timbre
 
Les timbres d’Arts, artisanat, cinéma ou photo
 
Timbres du «Musée Imaginaire»
 
 
Les timbres de l'année 1984
Voir les 7 timbres d'octobre 1984
 
Identifier un timbre à partir de critères multiples
Vous devez choisir au moins un des 3 critères de recherche
mots-clés
Au moins un des mots   tous les mots
Dans l'ordre des
Mots entiers   partie de mots
valeur faciale          sans valeur faciale
ET   ET gamme de couleurs
Recherches de timbres selon les motifs de leur image
mots-clés
  Au moins un des mots Tous les mots  
Mots entiers partie de mots
André Masson, né le 4 janvier 1896 à Balagny-sur-Thérain (Oise), et mort le 28 octobre 1987 à Paris, est un peintre, graveur, illustrateur et décorateur de théâtre français qui participa au mouvement surréaliste durant les années 1920 et qui en conserva l'esprit jusque 1945. De façon plus marginale, il a également pratiqué la sculpture.

Célèbre pour ses « dessins automatiques » et ses « tableaux de sable », il est marqué - sur un plan esthétique - par « l'esprit de métamorphose » et « l'invention mythique » et plus encore - sur un plan éthique - par un anticonformisme viscéral, y compris au sein du groupe surréaliste dont il s'éloigne à peine il y est entré et qu'il dénonce comme « orthodoxe » ; y apparaissant du coup comme un « rebelle » ou un « dissident ».

Ayant échappé de peu à la mort pendant la Première Guerre mondiale et sensible aux écrits de Sade et de son ami Georges Bataille, son œuvre peut être interprétée comme un questionnement sans concession de la barbarie humaine et des comportements pervers. Cette préoccupation primant chez lui sur toute considération esthétique, la critique explique le rôle marginal qu'il joue dans l'art moderne par le fait qu'« il ne s'est jamais soucié de plaire ».

Son influence est principalement notable à New York pendant la Seconde Guerre mondiale, où il séjourne alors, fuyant l'Allemagne nazie. Ses tableaux rompant en effet avec le schéma classique de figures se détachant sur un fond (afin de symboliser au mieux l'état de confusion mentale qui - selon lui - régit son siècle), ils servent de références aux peintres Jackson Pollock et Arshile Gorky, fondateurs de l'expressionnisme abstrait.

En revanche, les quarante dernières années de sa carrière (à partir de son retour des États-Unis) sont généralement boudées par la critique.
D’après Wikipédia 
Premier jour le Samedi 13 octobre 1984 Oblitération illustrée 1er jour à Paris
Vente générale le Lundi 15 octobre 1984
Retiré de la vente le Vendredi 11 octobre 1985 - Retraits de l’année 1985
Valeur faciale : 5,00 F  -  Voir les tarifs au 15 octobre 1984
Affranchissement de la lettre de 50 à 100g pour la France métropolitaine
Timbre vertical   Taille image : 36,85x48 mm Dimensions totales 40,85x52 mm   Dentelure 12x13
Imprimé en héliogravure à 25 timbres par feuille
Vendu à 6 millions d´exemplaires


Le timbre à date premier jour

1984 - Série artistique 1984

Voir cette série       • Lister les timbres de cette série
2299 César - Hommage au cinéma
2342
 Andre Masson «La Pythie»  
2343 Jean Hélion
«Le peintre piétiné par son modèle»
2300 Jean Messagier «Les 4 coins du ciel»
2301 Pierre Bonnard 1867-1947
«Coin de salle à manger au Cannet»
Google

     
Ce site a été visité 28468992 fois - cette page a été visitée 4025 fois - précédente visite le 13/12/2018 à 17h 56mn
Mois de décembre 2018: 984 409 visites cumulées des pages pour 418 074 visites du site.


Pour remonter en haut de page faire un double clic où vous voudrez...