Chercher dans les site Phil-Ouest Retour page d'accueil Survol retour page d'accueil Ecrire au webmestre Survol de Ecrire au webmestre
Il y a 214 visiteurs en cet instant
   Normandie    14    28    50    61    76      Bretagne    22    29    35    56      Pays-de-la-Loire    44    49    53    72    85    France  
Chercher un timbre
 

Timbre de 1957

Célébrités étrangères
Michel Ange (1475-1564)

Tous droits réservés

Dessiné par Maurice Lalau
Gravé par Charles Mazelin
D´après un buste Daniele da Volterra

Zoom sur le timbre
 
Les timbres de célébrités diverses
 
 
Les timbres d´Arts, artisanat, cinéma ou photo
 
Timbres évoquant l'Italie
 
Timbres évoquant la Cité du Vatican
 
  Timbres accompagnés d'une vidéo
 
 
Les timbres de l'année 1957
Voir les 7 timbres de novembre 1957
 
Le timbre de 2003: statues d'esclaves (Tombeau de Jules II)
 
100
Lien vers le site «Encyclopedie de l´Agora» article et biographie de Michel Ange
Les timbres concernés par ce lien Les timbres concernés par ce site
 
Identifier un timbre à partir de critères multiples
Vous devez choisir au moins un des 3 critères de recherche
mots-clés
Au moins un des mots   tous les mots
Dans l'ordre des
Mots entiers   partie de mots
valeur faciale          sans valeur faciale
ET   ET gamme de couleurs
Recherches de timbres selon les motifs de leur image
mots-clés
  Au moins un des mots Tous les mots  
Mots entiers partie de mots
Premier jour le Samedi 9 novembre 1957 Oblitération illustrée 1er jour à Paris
Vente générale le Mardi 12 novembre 1957
Retiré de la vente le Samedi 8 mars 1958
Valeur faciale : 10,00 F
Affranchissement complémentaire
Timbre vertical   Taille image : 21,45x36 mm Dimensions totales 26x40 mm Dentelure 13
Imprimé en taille douce rotative 3 couleurs à 50 timbres par feuille
Emis à 2,7 millions de séries

Le timbre à date premier jour
Michelangelo Buonarroti, dit Michel Ange est né le 6 mars 1475, il a passé toute sa jeunesse à Florence, il se passionne très tôt pour la pierre et la sculpture dans une famille de carriers qui le prend en apprentissage. Puis il apprend la peinture dans l'atelier de Ghirlandaio. Il se bat avec un de ses condisciples et en sort avec le nez fracturé comme on peut le voir sur le timbre. Il est très tôt remarqué par Laurent de Medicis qui l'héberge en son palais de Florence, il y fréquente les grands artistes, poètes et philosophes de son temps (Léonard de Vinci, Pic de la Mirandole puis plus tard le jeune Raphaël) qui l'aident à améliorer sa culture générale et lui donnent le goût de la poèsie. Michel Ange est très inspiré par les sujets religieux dont il cherche à rendre la spiritualité dans ses sculptures. Par ailleurs il cherche à comprendre l'anatomie humaine afin de se perfectionner dans son art, très jeune il se rendra de nuit en secret à la morgue de Florence pour disséquer des cadavres, ce qui était strictement interdit et gravement puni à l'époque.
Son talent est reconnu jusqu'à Rome où les papes qui se succèdent lui feront toujours confiance malgré son caractère de cochon et son franc-parler. Jules II lui commande son mausolée, il mettra plus de 30 ans à ne jamais terminer l'ensemble des 40 statues destinées à ce tombeau !
Clément VII lui commande de refaire les fresques de la chapelle Sixtine, Michel Ange ne veut pas de cette commande car il se dit avant tout sculpteur, le pape finit quasiment par le lui ordonner, et Michel Ange en fera l'un de ses chefs-d'œuvre les plus connus.
Plus tard le pape le nommera architecte en chef de la Basilique Saint Pierre avec pour mission de reprendre la construction du dôme que son prédécesseur Bramante, incompétent et qui lui avait été longtemps préféré, n'arrivait à mener à bien. L'incurie de cet architecte, le goût de luxe de la papauté et les défaites militaires ruinèrent le Vatican ce qui conduit le pape a émettre des sortes d'actions à valoir sur le paradis, "les indulgences", qui furent à l'origine de la révolte de Martin Luther père de l'Eglise Réformée.
Michel Ange sera aussi architecte militaire lorsqu'il sera rappelé par sa ville Florence pour y bâtir des fortifications rendues nécessaires par les sempiternelles guerres entre Florence, Rome et la France.
Il aura la tristesse de voir l'effondrement de la famille de ses mécènes avec la révolution qui mettra en place une république catholique intégriste à Florence qui, sous les sermons exaltés de Savonarole, se comportera avant l'heure comme le firent plus tard les gardes rouges ou les talibans, en saccageant et détruisant bon nombre d'œuvres d'art, livres et objets précieux d'archéologie.
Dans ses écrits Michel Ange dit qu'il préférait sculpter des corps d'homme plutôt que des corps de femmes, car il y voyait mieux l'architecture anatomique et le dessin de la musculature. Bien qu'attiré par la beauté masculine, Michel Ange n'était vraisemblablement pas homosexuel, contrairement à ce qu'on a pu dire ou lire ici ou là. Il a connu quelques amours féminines et charnelles, à Bologne notamment.
Mais le grand amour de toute sa vie fut la Contessina, la nièce de Laurent de Médicis, qu'il a aimé sincèrement et platoniquement. Cet amour fut d'ailleurs réciproque jusqu'à la mort de la Contessina. Il meurt à Rome le 17 février 1564,
B.L. - d'après mes souvenirs de lectures

1957 - Célébrités étrangères

Voir cette série       • Lister les timbres de cette série
1132 - Nicolas Copernic (1473-1543)
1133 -
 Michel Ange (1475-1564) 
1134 - Cervantes (1547-1616)
1135 - Rembrandt (1606-1669)
1136 - Newton (1642-1727)
1137 - Mozart (1756-1791)
1138 - Goethe (1749-1832)

Documentaire : Michel Ange, une vie de génie


Dʹaprès YouTube 

Google

     
Ce site a été visité 14934223 fois - cette page a été visitée 3868 fois - précédente visite le 21/05/2017 à 18h 05mn
Mois de mai 2017: 547 959 visites cumulées des pages pour 157 408 visites du site.


Pour remonter en haut de page faire un double clic où vous voudrez...